Console Autoradio IMPRIMÉE en 3d

Nécessite une imprimante 3D avec une zone d'impression de 300mm X 200mm
 
Possesseur d'un PEUGEOT 807, mon autoradio ne fonctionnait plus. La concession me proposait de remplacer le bloc complet pour plus de 2000 €uros, oui, j'ai bien dit. Après plusieurs tentatives infructueuses pour faire réparer la partie autoradio, j'ai fini par m'en passer, le chargeur CD me suffisait. Quelques années passèrent...
 
Avec l'arrivée de l'imprimante 3D, de suite a germé l'idée d'intégrer un nouvel autoradio dans la voiture. La solution console centrale s'imposait d'elle-même. Je suis tombé sur un autoradio double din (180mm X 100mm) pour la somme de 100 €uros (rien à voir avec 2000 boules). Je passais commande de la bête avec 4 haut-parleurs (60 €uros) pour étudier le placement dans l'habitacle. Jusque là, pas de gros risques.
 
L'autoradio est arrivée 10 jours plus tard, les haut-parleurs les attendaient dèjà. Un montage rapide sur table et je procédais aux essais pour me familiariser avec les différentes fonctions. J'ai été surpris par la qualité du produit. Je décidais le lancement du projet. Près de deux mois de calculs, d'études, d'impression, je passais au fur et à mesure commande des accessoires (antenne, allume-cigare, porte-fusible, etc...). Puis l'assemblage a commencé pour aboutir à ceci.
Description
 
La console supporte un autoradio double din et un ensemble de 4 haut-parleurs avec un câblage invisible. Il occupe tout l'espace disponible entre les sièges. Une poche permet de placer un objet dépassant pour être saisi (Stylo, téléphone, etc...). Elle est équipée de deux prises allume-cigare avec des blocs USB pour recharger téléphones, allumer une lampe et toute autre appareil USB. il est composé de deux parties détachables par des fermetures à levier. la partie centrale entre les sièges aménageable permet de placer de nombreux objets. L'autoradio embarque une radio, un GPS, un lecteur DVD, une caméra de recul, un lecteur de carte SD, une prise USB et une connexion Bluetooth.
 
Fichiers STL
 
Pour imprimer cette console, il est absolument nécessaire de posséder ou d'avoir accès à une imprimante 3D avec un volume d'impression de 300mm X 200mm X 200mm.
 
ATTENTION !... Ceci n'est pas un petit projet. Le temps d'impression, l'assemblage et la finition sont relativement long mais le résultat en vaut la chandelle pour ceux qui sont dans le même cas que moi avec en plus, un aménagement pas trop désagréable.
 
Les trous de fixation sont à déterminer au montage par traçage-perçage ou par contre-perçage. Il faut bien s'approprier le projet et assembler façon puzzle.
 
Fichiers STL à télécharger : ICI
 
Assemblage
 
 
Une série de vidéos très longue a été réalisée (au total 47 Go de données). Dès que j'aurai un peu de temps, je tenterai un assemblage et surtout des accélérations pour réduire le temps de visionnage mais sans grand espoir de réduire le temps suffisamment pour être regardé.
 
voici quelques photos d'assemblage.
 

Coller de la mousse néoprène au maximum pour éviter les vibrations parasites
 

Mastiquez et poncez au mieux pour accentuer la finition.
 

Le bloc haut-parleurs AR avec les flancs latéraux. On voit les passages de câbles des haut-parleurs AR qui courent le long des flancs.
 

La platine 4 relais fixée sur la tablette AV. On peut voir les 5 trous de passage de câbles. Le perçage est laissé à votre choix.
 

Une bande de mousse néoprène sera collé des deux côtés.
 

Un coup de cutter en croix pour faciliter le passage des fils.
 

Câblage des prises allume-cigare.
 
Ces photos montrent les ensembles montés et le mode de câblage où un soin particulier doit être porté sur les passages de câbles pour assurer un fonctionnement en sécurité.
 
Câblage
Pour le branchement, le choix s'est porté sur une connexion en direct sur les fusibles à l'aide de dérivateurs. On commence par se procurer la Revue Technique Automobile afin de trouver les fusibles nécessaires. Une platine à 4 relais permettant une liaison sécurisé par isolation galvanique. Un schéma valant mieux qu'un long discours.
Sur ce schéma toutes les fonctions de l'autoradio sont opérationnelles. Le problème vient de l'alimentation par le fusible F20 qui correspond à l'APC (Après Contact) qui va alimenter le fil rouge (ACC) de l'autoradio.
 
Lorsque l'on tourne la clé de contact en position 1, tous les accessoires s'allument. L'autoradio démarre et se connecte par bluetooth sur le téléphone à proximité. On attend "Madame" qui finit son billet pour les courses, on en profite pour régler ce que l'on souhaite écouter, le volume, etc...
 
Puis madame arrive, on tourne la clé pour démarrer le véhicule et là, tout se gâte. L'autoradio s'éteint et perd tous les réglages que l'on vient d'effectuer. Tout ceci est prévisible car l'APC se coupe volontairement pour donner toute la puissance disponible au démarreur. "Rien de grave", me direz-vous, il suffit de connecter le fil rouge de l'autoradio sur F40 et c'est tout. Eh bien non ! L'autoradio restera allumé en permanence sauf à le couper par son propre bouton de mise en marche ce qui n'est pas le but recherché. Maintenant, chacun fait ce qu'il veut.
 
Tout cela pour dire que je souhaite un autoradio qui démarre avec le contact et ne se coupe pas lors du démarrage. Voici un circuit conçu pour maintenir l'autoradio en fonctionnement pendant la phase de démarrage.
 
Dispositif Anti-Extinction Autoradio simple avec l'alimentation toujours assuré par l'APC.
Cliquez pour accéder à la description du dispositif