Rencontre d'un quatrième type...
2/5

A une centaine de mètres de l'observatoire, malgré la nuit, nous devinons la présence de celui-ci avec sa coupole blanche qui se découpe sur un ciel noir. Au sortir de la voiture, nous avons tous par un sens inné du devoir, levé la tête et là, stupeur, nous en sommes tous bouche bée, un ciel magnifique nous attend. Le département de la Meuse ayant subi de nombreux soubresauts industriels, a un caractère rural et n'est pas très riche. Cela se voit immédiatement dans l'éclairage modéré des villes et villages, ce qui nous donne un ciel presque parfait. En effet une toute petite couronne lumineuse nous indique la présence de Saint-Mihiel et une autre encore plus petite la direction de la prison locale. Quelle splendeur, la voilà, notre rencontre d'un quatrième type...

    
L'observatoire de l'A.S.A.

Nous sommes impatients de pénétrer dans l'observatoire. Nous allons enfin connaître le matériel qui leur procure le plaisir d'observer le ciel, nous montons dans l'observatoire sous la coupole. Nous prenons contact avec leur télescope, un NEWTON de 210mm ayant une focale de 1250mm bourré de petites astuces et trucs très efficaces que l'ami Georges (A.S.A.) a bricolé, pour le plus grand plaisir des ses collègues astronomes. La coupole ouverte, le télescope se met à pointer les constellations pour lesquelles nous faisons queue pour accéder à l'oculaire. Quelle beauté que de voir M51 sous un ciel aussi propice et de plus, avec un matos à faire envie. Après M51, M27, M81, M82 puis les dentelles du cygne, le tout agrémenté de nombreux commentaires de part et d'autre, il approche 5 heures du matin et l'heure de faire dodo...

    

    
Le premier contact avec la bête jusqu'à l'essai d'ouverture de la fenêtre par Georges...
Nous distinguons parfaitement l'intérieur de la coupole avec ses quartiers d'une forme particulière.

Page précédente     Page suivante