VisuLynx ©

La difficulté à effectuer la mise au point en astrophotographie m'a amené à imaginer et à réaliser un dispositif permettant d'indiquer et de mémoriser la position du porte oculaire avec une précision de l'ordre du centième de millimètre.
 

 
Mais avant de commencer, il faut être sûr de posséder un porte oculaire parfait au point de vue mécanique. Ce n'était pas mon cas, j'ai donc dû modifier mon porte oculaire. Voici pour la petite histoire. Attention ! Cette modification n'est pas à la portée de tous. Assurez-vous dans ce cas d'être ou d'avoir un ami très compétent. Je décline toute responsabilité en cas de destruction de votre matériel. Chacun prendra donc la mesure de cette manipulation qui peut entraîner la perte de son instrument.
 
 
Le porte oculaire, après démontage, sera expertisé pour savoir si la modification est réalisable. L'usinage de celui-ci entraînera la perte totale de garantie et toutes réclamations seraient vaines. Après usinage du porte oculaire, j'ai réalisé une bague en nylon chargée de donner un jeu zéro. La partie s'annonce difficile mais toutefois faisable par des mains expertes. Le jeu en vaut la chandelle. Je ne suis pas mécontent du résultat. Mon porte oculaire est digne des meilleurs. aucun jeu vérifiable et pratiquement plus besoin de vis de blocage le jeu nul suffit à lui même pour un fonctionnement gras légèrement dur. Bon enfin on a toujours besoin un jour de blocage.  
 
Ce gros travail réalisé ou, si vous possédez déjà un porte oculaire parfait, vous pouvez passer à la suite pour la réalisation d'une visu de mise au point.
 
La règle employée sera confectionnée dans un pied à coulisse numérique. On en trouve maintenant à bon marché. Mais avant d'effectuer l'achat, il faut vérifier la faisabilité et la possibilité de montage sur votre instrument. Vérifiez bien que le pied à coulisse que vous achetez, vous permette d'effectuer le montage que vous envisagez. En effet, il faut pouvoir fixer une attache sur la partie coulissante. Attention ! Ce ne sera jamais une fixation forte, le montage sera fait avec un alignement parfait afin de ne pas forcer sur la fixation de l'attache. Celui ci doit permettre de faire le zéro d'origine pour mémoriser la mise au point. Imaginons que nous avons mis au point et que par inattention l'objet soit sorti de la capture ou de la visée photo, pas de panique, appui sur le bouton d'origine et mise à zéro de l'instrument, la position est mémorisée. On peut alors démonter la webcam ou l'appareil photo pour recentrer à l'aide d'un oculaire. Lorsque l'objet est de nouveau au centre de l'oculaire, on peut alors remonter sa webcam ou son appareil photo, il suffit alors de régler le porte oculaire sur le zéro et la mise au point est retrouvée, l'objet doit être visible en capture. Il faut alors en profiter pour parfaire la mise en station de votre monture car à la prochaine inattention vous recommencez la manœuvre. Utiliser l'excellent logiciel ASTROSNAP d'Axel CANICIO 
 
Le choix fait, il faut passer aux choses sérieuses, le sacrifice. Il faut découper les parties inutiles et qui risquent de gêner voire de blesser lors de l'utilisation de nuit. Nous allons donc supprimer les becs du pied à coulisse et ne garder que la règle de mesure.
 
 
Nous sommes maintenant en possession d'une règle de mesure. Il faut l'adapter à notre instrument, chaque cas est différent. Le montage est à votre convenance. Voici un exemple monté sur une lunette Celestron 80 X 400.
 
 
La règle de mesure sera fixée sur la partie mobile du porte oculaire. Une pièce en alu est usinée pour se fixer sur la partie cylindrique du porte oculaire d'une part et maintenir la règle parfaitement parallèle à l'axe d'autre part. Chacun adaptera en fonction de ses possibilités de fabrication. Il y a sans doute bien d'autres méthodes d'adaptation avec un peu d'imagination.
 
 
Pour mieux comprendre, voyez la vue sur l'usinage pour la fixation de la règle. Cet usinage demande une grande précision afin de ne pas permettre à la règle de se mettre de travers et fausser la mesure. La fixation de la partie mobile ne sera pas en reste. Il est absolument nécessaire de former une attache avec une grande précision afin de bloquer fermement la partie mobile et maintenir la règle parfaitement dans l'axe.
 

Voilà, si vous avez réussi ce montage que j'ai nommé la VisuLynx, vous serez agréablement surpris par la facilité à faire votre mise au point et surtout de la maintenir. Pour chaque montage optique, il est facile de la retrouver. En effet, lorsque votre mise au point est parfaite, vous appuyez sur le bouton de mise à zéro, vous remettez votre porte oculaire en butée complètement rentré, vous notez la mesure et le montage optique. La prochaine fois que vous utilisez ce montage optique, vous faites l'inverse. Vous faites la mise à zéro porte oculaire rentré, vous déplacez le porte oculaire de la valeur que vous aurez noté et le tour est joué, votre mise au point est très proche et pourquoi pas, peut-être parfaite. Après vérification, vous pouvez appuyez sur la mise à zéro et commencer vos captures. Un encadrement (bracketing de mise au point) est réalisable, en avant et en arrière du point zéro. Vous pourrez procéder de la même manière avec tous vos oculaires avec ou sans barlow ou tout autre montage à votre convenance. A chaque fois que vous expérimentez un nouveau montage optique à vous de noter le paramétrage.